Roman


Actualité - Chinua Achebe est décédé le 21 mars 2013. Actes Sud fait paraître simultanément "Tout s'effondre" dans une nouvelle traduction et avec un nouveau titre (auparavant, "Le Monde s'effondre") et "Éducation d'un enfant protégé par la couronne" (2009) qui n'avait pas encore été traduit en français.


Le livre

L'action se situe dans un village ibo, au Nigéria. L'histoire se déroule sur une vingtaine d'années, vers la fin du XIXème siècle, début du XXème.

Enquête historique

Editeur : Gallimard - Collection Continents noirs - mai 2013
Essai, 192 p., ill.


Le livre

« Qui ne se préoccupe pas de l’avenir lointain se condamne aux soucis immédiats » Confucius C’est par ces mots de sagesse que débute l’ouvrage de Tidian N’DIAYE sur la Chine-Afrique.
Les relations entre la Chine et l’Afrique remontent à l’époque de la dynastie Han, vers 206 avant J-C. Les premiers récits chinois sur l’Afrique quant à eux datent du VIIIè siècle avant notre ère. 

Editeur : J.C. Lattès - Août 2012


Le livre

Elle est issue de la petite bourgeoisie de Guadeloupe, de ce qu’elle appelle « Les grands nègres ».
Ses parents faisaient partie des premières familles noires aisées et cultivées.
Premier couple de noirs à posséder une voiture, à se faire bâtir une maison de deux étages à passer leurs vacances au bord de la rivière. Elle va être élevée dans l’ignorance de la société qui l’entoure.

Editeur : Juliard - Août 2011
Actualité: Deux oeuvres récemment adaptées de l'œuvre de Yasmina KHADRA: - un film "Ce que le jour doit à la nuit" de Alexandre Arcady, sortie le 12 septembre 2012 - une bande dessinée "L'Attentat" de Loïc Dauvillier et Glen Chapron, éd. Glénat, 2012.


Le livre

Médecin à Frankfurt, Kurt accepte après un drame familial, de partir en haute mer avec son ami Hans. Loin d’une thérapie tranquille et restauratrice, le voyage va prendre une tournure inattendue après une attaque de pirates Somaliens. 
Confrontés à la violence d’une Afrique souterraine et insaisissable, Kurt et son ami vont traverser des épreuves insoutenables, qui vont peu à peu les ouvrir à la réalité d’un monde dont ils ignoraient tout.

SALON DU LIVRE

VIVONS LIVRES met à l'honneur les lettres marocaines et franco-marocaines.
Toulouse, les 10 et 11 novembre 2012

Un invité d’honneur, Tahar Ben Jelloun
Tahar Ben Jelloun nous fait l’honneur de sa présence durant les deux jours de Vivons Livres !
Un pays invité, le Maroc
Aux côtés de Tahar Ben Jelloun, seront présents Fouad Laroui, écrivain, chroniqueur à Jeune-Afrique, Rajae Benchemsi, romancière, Kaoutar Harchi, romancière, Omar Saghi, politologue, scénariste et dramaturge, chroniqueur pour le quotidien marocain francophone Le Soir Echos. Et d'autres...
Vivons Livres est organisé par la Ville de Toulouse et le Centre régional des Lettres Midi-Pyrénées.
Lire la suite >>Centre régional des Lettres, l'agenda

AfriCajarc, le festival des cultures africaines
26>29 juillet 2012 - 14e édition - Cajarc (Lot)

Le grin littéraire

Au cœur du festival, c'est une grande librairie (Le Livre en fête de Figeac), des contacts privilégiés avec des auteurs, des journalistes, des édi eurs et diffuseurs, des tables-rondes, des conférences et des rencontres, des lectures, une balade poétique et musicale, une exposition... Bref, un lieu incontournable pour mieux connaître l'Afrique.

Editeur : Fayard - janvier 2012 - 184p.

Une main noire posée sur la carte de France comme un symbole d’appartenance qui ne se donne pas sans mal.
Faisant écho à l’essai de Pascal BRUCKNER, « le sanglot de l’homme blanc », Alain MABANCKOU nous conduit par son récit à une réflexion sur l’identité, sur l’origine, sur la langue, sur l’histoire de l’Africain, de l’homme noir. Qu’y a-t-il à évoquer par delà la couleur de peau d’un homme, ou d’une femme vivant en Occident.
Dans son introduction, l’auteur s’adresse à son fils, et le met en garde afin qu’il ne tombe pas dans le moule du conformisme communautaire.

 

Roman - Flammarion - août 2010- 334 pages

Lamine et Issa sont partis pour l’Europe.
Ils ont quitté leur île du Sénégal pour tenter l’aventure, et ceci avec la bénédiction et le soutien de leur mère respective.
Et à présent, commence l’attente pour Bougna et Arame les deux mères, mais également pour Coumba et Daba, les deux épouses.

Editions Actes Sud

« J'ai l'impression d'être à deux pas de toi, et pourtant un gouffre nous sépare "»
C'est ainsi que commence le roman de Véronique Tadjo.
Entre distance et rapprochement, entre amour et incompréhension, le récit d'une fille qui découvre son père au moment où celui-ci disparaît.

Elles sont femmes et africaines, elles cassent des cailloux au bord du fleuve, travail de forçat pour gagner le peu d'argent qui leur permettra de nourrir leur famille.

Aucune, n'avait choisi de casser la pierre, arrivées là par des chemins différents, acculées à ce travail, probablement à vie, jusqu'au jour où leur corps cèdera.

La dure réalité souvent brise les rêves, chacune a le secret de sa vie, l'infortune du hasard qui les a amenées ici, car chaque souffrance est unique.

Elles ont en commun le partage d'une condition et vont s'unir pour une rémunération plus juste, pour un prix honnête du fruit de leur travail.

Ce combat est celui de l'union collective et de la détermination face à l'adversité et à la corruption.

Elles se battent car elles prennent conscience que le pouvoir de changer leur vie est entre leurs mains.

Truffé de nombreuses références littéraires, et de portes ouvertes vers le monde et le combat de toutes les femmes du monde, ce roman s'inscrit dans la plus belle tradition sociale et humaniste.

EXTRAIT

«  Tu enlèves le panier que tu portes sur ta tête et le tiens par les anses.
Cela te permet de balancer plus amplement tes bras et de marcher ainsi plus vite.

Tu as hâte d'arriver au chantier avant que les premiers véhicules d'acheteurs ne se présentent pour leur annoncer la décision que vous avez toutes prise hier à l'unanimité.

Tu as été choisie comme porte-parole et, même si tu n'as accepté cette fonction que contrainte et forcée, il ne faut pas décevoir celles qui ont placé leur confiance en toi.
Cependant, tu n'arrives pas à écarter de ton esprit les inquiétudes de tantine Turia ; tu te rassures toi-même en te disant qu'elle se trompe, que votre décision n'a rien à voir avec la politique, et que vous vous battez tout simplement pour votre pain quotidien.
D'ailleurs n'étaient-ce pas ces grands panneaux aux ronds-points qui affichaient le portrait du président de la République en veston–cravate, en tenue de sport en train de courir le marathon, en blouse d'infirmier en train d'administrer aux enfants des vaccins contre la polio, son épouse à ses côtés, avec une truelle à la main en train de poser la première pierre d'une école ou d'un hôpital, sur un tracteur en train de lancer la construction d'une route, sur un voilier en tenue de skipper, sans tous ces panneaux, tu n'aurais jamais su à quoi ressemblait sa bouille.

Ta seule préoccupation était de savoir comment tu allais faire pour casser au plus vite la quantité de pierre nécessaire pour entrer en possession de cet argent dont tu avais un besoin si urgent.

L'idée d'en revendiquer un nouveau prix n'avait pas été préméditée, elle s'était imposée toute seule, peu à peu, par effraction presque. »

Emmanuel DONGALA est un écrivain congolais, enseignant aux États-Unis.
Chimiste de formation, c'est à la littérature et au théâtre qu'il consacre une grande partie de son temps en tant qu'animateur du célèbre théâtre de l'Éclair à Brazzaville.
Exilé en Amérique après le début des conflits qui frappent son pays à la fin des années 1990, l'écrivain porte un regard désenchanté mais non dénué d'humour sur l'Afrique.
Ainsi, 'Johnny Chien Méchant', son ouvrage le plus célèbre, dépeint de manière crue et cynique la tragédie des enfants soldats.



Lecture partagée par Chantal Dimier, de l'association Ebenbao, le 5 juillet 2010


En lire plus

Africultures, sur Emmanuel DONGALA >>voir la page d'Africultures>>
Le blog de Gangeous, un coup de coeur  >>voir l'article>>
Cultures-Sud, un article d'Yves Chemla sur Cultures-Sud >>voir l'article>>

Écouter

Rfi, "En sol majeur", deux entretiens par Yasmine Chouaki du 21/06/2010
>>écouter l'entretien 1 et ses choix musicaux>>
>>écouter l'entretien 2 et ses choix musicaux>>

 

Bande dessinée - Editions Gallimard, 6 volumes
Souvenirs de jeunesse à Yopougon, quartier populaire d'Abidjan, Côte d'Ivoire, dans les années 80.
Au moment où Abidjan et la Côte d’Ivoire sont sous le feu des combats pour le pouvoir, je voudrais vous parler d’une Afrique qui chante, avec des jolies filles malignes, des papas un peu coquins, des mamans tendres et espiègles.
Je voudrais vous parler d’une Afrique qui rit, qui pleure, qui danse, comme le veut la vie, loin de la dramatique situation politique actuelle.
C’est à Abidjan dans le quartier populaire de Yopougon que vivent Aya, Bintou, Adjoua, leur famille, leurs amis.
La vie des jeunes filles

Publié par Le Serpent à plumes, coll. Motifs, 2001, 77p.

Manuella descendait tous les ans à l'hôtel de N'GOR.

Chaque mois d'avril, elle revenait là dans cette ville où ils avaient vécus, et d'où ils étaient partis brutalement.
De ces retours, elle ne parlait pas.
De même de leur départ précipité de Dakar, de l'Afrique.

C'est vers la quête d'un passé dérobé, que se dirige le fils de Manuella, pour comprendre et construire un avenir à bâtir.
Il part à la recherche des pièces manquantes, des souvenirs qui lui filent entre les doigts, et on découvre à travers sa quête, les rues de Dakar, les quartiers de cette ville, les habitants du passé et du présent, la couleur, l'odeur de l'Afrique.
Et puis, il y a la rencontre, étrange et brûlante passion, venue du passé, et avec des lendemains incertains.

EXTRAIT:

« Dakar, je suis là parce que j'avais besoin de ce voyage.
Quand elle est morte, j'ai tout mis de côté, mon chagrin, mes souvenirs.

J'ai rangé ses affaires dans des cartons.
Pour plus tard.
Peut-être.
Le temps a passé, et un jour j'ai eu envie d'aller voir.

J'ai trouvé des agendas, des lettres, quelques photos, mes dessins d'enfant.
Des traces inertes, rassemblées par le hasard, plaquées sur notre vie.
Alors j'ai eu envie de revenir pour aller voir autre chose que ces feuillets pâlis, ces cartes postales vagues, ces coupures de journaux périmées.

Il était beaucoup question d'un homme qu'elle aimait et qui la rendait malheureuse.

J'avais fait semblant de l'oublier, cet homme qu'elle voyait quand nous habitions au point E »


C'est un voyage à travers le Sénégal, la relation fils-mère, le mystère d'une vie de femme, fantasque et secrète.

« Quitter Dakar » est le premier roman de Sophie-Anne Delhomme, Directrice artistique à Courrier international.

 



Cette lecture partagée nous a été adressée par Chantal DIMIER, de l'association Ebenbao - Lavaur, 28/11/2011.
>>EBENBAO, Asso - Danse africaine, moderne, contemporaine - 81 Lavaur<<

 

TRAVERSÉES AFRICAINES

Tarn et Toulouse, FRANCE
Adresse postale :
Maison des Associations,
place du 1er mai,
81100 CASTRES
FRANCE
Tel Toulouse +33 (0)6 12 76 56 97
Tel Tarn +33 (0)6 88 80 00 31
Mel:
Web: www.traverseesafricaines.com

Reseaux Sociaux

L'Afrique en Sud-France, page facebook

TwitterBabelio, nos livres

 
© 2017 - Traversées Africaines. Conception Com3elles